Les différents moyens de lutte contre les moustiques

Les différents moyens de lutte contre les moustiques
Rate this post

Comment se défendre contre les différents types de moustiques ?

Pour de diverses raisons, certaines régions du monde favorisent la prolifération de moustiques plus que d’autres. Mais une chose reste certaine : les piqûres de ces insectes représentent des menaces pour l’homme et demeurent la cause de diverses maladies, dont la fièvre et le paludisme. Lors d’un voyage dans une zone tropicale notamment, vous devez donc prendre certaines mesures de défense afin de vous protéger. Vous trouverez tous les renseignements nécessaires dans cet article.

Les mesures conventionnelles de lutte contre les moustiques.

La première astuce pour se défendre contre les moustiques consiste à vous protéger et à les éviter au maximum, en restant loin des gîtes larvaires (marécages, creux d’arbres, etc.). En effet, les larves prolifèrent très rapidement dans les collections d’eau et pondent des moustiques. Ces derniers peuvent aussi se développer dans un sol humide, immergé durant plus de 3 semaines à la saison pluvieuse (10 mm/m² environ) ou suite à une inondation. En ville, ils peuvent également proliférer très rapidement et vous transmettre des maladies. Pour limiter leur développement et éviter les risques, vous devez entretenir les points ci-après :

  • Les jardins privés ou professionnels arrosés avec beaucoup d’eau ;
  • Les canalisations d’eaux usées ;
  • Les sites de travaux et les chantiers où se forment des collections d’eau ;
  • Les gouttières mal-entretenues, etc.

Pour vous défendre contre tous les types de moustiques, voici quelques conseils d’ordre général qui vous serviront :

  • Empêchez la prolifération des larves en évacuant l’eau accumulée dans les gouttières ;
  • Vérifiez régulièrement que vos conduits d’eau usée ne sont pas obstrués ;
  • Éloignez de votre résidence tous les objets qui pourraient retenir l’eau de ruissellement (pneus usagés, boîtes de conserve, vases, bidons, bâches, gouttières, poubelles à ciel ouvert, etc.) ;
  • Changez de façon périodique l’eau des vases à fleurs et défrichez les terrains inoccupés de votre jardin ;
  • Évitez au maximum les rétentions d’eau dans les assiettes sous les pots aux fleurs ;
  • Recouvrez les récipients impossibles à vider (puits, citerne, autres collecteurs d’eau de pluie ouverts, etc.) ;
  • Menez une lutte biologique en mettant des poissons dans les gîtes larvaires (les Gambusies par exemple mangent les larves de moustiques) ;
  • Autour de votre résidence, encouragez la vie des espèces prédatrices des larves de moustiques (tritons, grenouilles, crapauds, salamandres, etc.).

Quelques autres conseils pour se défendre contre les différents types de moustiques

À part la prévention, vous devez aussi adopter des méthodes de lutte afin de vous défendre contre les piqûres des moustiques. Voici les astuces à mettre en pratique chez vous ou en voyage :

  • Protégez-vous physiquement des piqûres et choisissez des moyens efficaces de lutte comme les répulsifs, les moustiquaires et autres ;
  • En zone infestée et dans les pays tropicaux, évitez au maximum les sorties non indispensables au lever du jour et dans la soirée ;
  • Portez toujours des vêtements (amples et de couleur claire de préférence) sur tout votre corps, les jambes et les bras y compris ;
  • Dormez dans une moustiquaire imprégnée d’un répulsif anti-moustique ;
  • En voyage, couchez-vous dans une chambre climatisée ou munie d’un diffuseur d’insecticide ;
  • Utilisez des insecticides, des pesticides et des larvicides pour vous défendre contre les moustiques (veillez à varier les formules, car les insectes finissent par s’adapter à ces substances).